Accueil

Le groupe

Le répertoire

Les albums

Des extraits

Les concerts

Lu dans la presse

La fiche technique

Nous contacter

    

.

 

Danielle FRANZIN


Danielle FRANZIN,
née à Nice. Originaire du haut pays niçois où le chant polyphonique est une tradition toujours vivante, elle a chanté dès l’enfance en gavot, puis en niçois et provençal. Sa curiosité pour le patrimoine chanté de sa région l’amène au gré de sa formation, depuis 81,à rencontrer beaucoup de musiciens et chanteurs, notamment Serge Pesce, Yves Rousguisto, Patrick Vaillant, Thierry Cornillon, Zéphirin Castellon, Miquèu Montanaro,René Sette, Manu Théron...
Elle fait partie, de 1994 à 2000, de l’ensemble « En Prals », s’échappe vers le chant corse avec Jackie Micaelli, interprète « 1851, la Flor de Libertat » de Daniel Daumas en 2001, est à l’affiche de deux créations de Miquèu Montanaro, « Opéra Dòna » en 2003 et « Mathis » en 2004.
Elle a créé en 2005 le duo « Bessonella » avec Marjolaine Rosset, et le trio «Aurea » en 2006 avec Thierry Cornillon et M Rosset. Son goût du partage et de la convivialité l’amène à animer de nombreux stages et ateliers en PACA, Midi Pyrénnées…
L’envie de créer un espace au féminin dans la chanson traditionnelle et la rencontre de ses complices, la pousse à fonder en mars 2000, le quatuor Marombrina.

 

 

 

  Sylvie ALIGRO


Sylvie Aligro née à Marseille. De famille marseillaise, varoise, ardéchoise, elle est attirée très tôt par la culture occitane. Elle apprend le galoubet, le violon, et s’intéresse surtout au chant traditionnel, une manière vivante de préserver la mémoire de la langue et de la pratiquer. Elle fait de nombreuses incursions dans les vallées occitanes du Piémont où elle se passionne pour la diversité des danses et des chants encore très pratiqués par toute la population.
Sous l’impulsion du groupe Mont Jòia en 1978, elle fonde avec quatre amies le groupe « Lei Formiguetas » où elles interprètent à cinq voix un répertoire traditionnel de chants de femmes de toute l’Occitanie. et jouant du galoubet, accordéon, guitare, vielle à roue et percussions elles animent concerts et baletis.
Elle perfectionne sa pratique du chant par des ateliers au contact de musiciens comme Patrick Vaillant, Manu Théron et Jacky Micaelli.
Elle anime ponctuellement des ateliers de chant et forme depuis 2000 avec ses amies le quatuor Marombrina. Elle y propose aussi ses propres créations.

   

 

  Patricia JOUVE


Patricia Jouve, née à Hyères. Elle est baignée dès son enfance par le provençal auprès de grands-parents drômois.
Elle enrichit plus tard sa pratique de la langue occitane au cours de formations organisées à l'Ecole Normale de Draguignan avec Daniel Daumas. A La Garde, avec Florian Vernet, elle perfectionne sa pratique de la langue Provençale puis suit des cours à l'université de Nice où elle obtient une licence de provençal.
Elle a senti l’importance de sauvegarder ce patrimoine culturel et enseigne le provençal aux enfants et aux adultes lors de stages organisés par l’association Caminan dans la Drôme, et s’investit au niveau de la langue et du chant au Cercle Occitan de la Seyne.
Ayant trouvé un épanouissement dans le plaisir de chanter, elle pratique le chant traditionnel depuis une quinzaine d’années notamment dans le groupe Joia avec Miquèu Tournan, le groupe Escancèu avec Florian Mesureux et bien sûr avec l’ensemble Marombrina

   

 

 

Danièle COLLOMBON


Danièle Collombon vit depuis son enfance à Saint-Zacharie d’où toute sa famille est originaire. Elle s’imprègne des sonorités de la langue provençale dans les conversations animées de ses grands-parents.
À onze ans, elle prend plaisir à chanter dans la Pastorale Maurel auprès de ses parents.
Plus tard, grâce à différentes rencontres, elle accède à une vision plus large de la culture occitane et découvre le répertoire du chant traditionnel.
Puis, à Saint-Zacharie, elle s’investit activement dans une association, La Ròda, dont la vocation est de promouvoir cette culture par le biais d’ateliers de langue, de musique, de danse et de chant traditionnels.
Enfin, elle participe à de nombreux stages et ateliers de chants (Cent a capella, atelier mensuel de Marseille...) au cours desquels elle rencontre Sylvie, Patricia et Danielle fondant en mars 2000 l’ensemble Marombrina.